Bienvenue

A la manière des cadavres-exquis, tout en usant de règles adaptées à notre convenance, nous tentons d'écrire ici une histoire à la fois anonyme et multi-voix.

Impossible de vous en faire un résumé, et pour cause...

... nous même ne savons pas tout ceci va nous mener !

lundi 28 mai 2007

Tout se bousculait dans sa tête... ça lui arrivait fréquemment... cette mauvaise habitude du vin passé 20 heures sans doute... mais là évidemment il avait des excuses... d'abord il devait être 7h10 à tout casser... et puis cette fille... reprendre ses esprits... il devait reprendre ses esprits... lui qui avait toujours eu le vertige... bon de toutes façons ça n'avait aucun intérêt qu'il regarde dans le vide... que voulait-il vérifier ?... évidemment qu'elle était morte... on ne survit pas à une chute de 6 étages... prévenir les secours... pourquoi faire puisqu'elle était vraisemblablement morte... oui mais personne de censé n'abandonne un corps sur la chaussée... il devait retourner dans l'appart pour récupérer son portable...

"Nouveau message vocal"... il avait oublié ce détail... il y avait des choses plus urgentes... "Écouter"... ben non, justement il fallait appeler les flics... lui qui les avait en horreur...

Il essaya d'être le plus clair possible dans les informations qu'il donna à l'agent chargé du standard ce jour-là, mais celui-ci n'avait pas l'air de comprendre grand chose. Il posait plein de questions. Steve était certainement tombé sur le plus débile de la brigade... ou bien c'était lui qui était trop confus... Le policier finit par lui dire qu'une patrouille serait sur les lieux dans quelques minutes.

Il devait désormais attendre que les flics arrivent. Ils allaient sûrement lui poser des tas de questions, mais ce serait rapide dans la mesure où à part cette fille qu'il ne connaissait pas et qu'il avait vu à peine 10 minutes il n'y avait pas grand chose d'autre à leur dire, d'autant qu'il doutait fortement que le fait qu'elle soit blonde et qu'elle porte un string ne leur soit d'une grande utilité. Oui mais il y avait ce tatouage... ces cons de poulets allaient sûrement le harceler... d'ici à ce qu'il le tienne pour responsable de la mort de cette fille il n'y avait qu'un pas. Pourtant il ne savait vraiment rien de cette fille, ni de ce mot en russe qui précédait son nom et encore moins du sac qu'elle tenait en arrivant. Le sac ! Il était resté devant sa porte.

Il posa le sac de la fille sur la table qui lui servait pour manger de temps de temps, travailler de moins en moins souvent, rouler un joint à l'occasion... Bref sur la seule table qu'il y avait dans son 18 m². Il prit sa respiration et dû se faire violence pour ouvrir la fermeture éclair. A l'intérieur, il y avait un gros paquet de feuilles. Il le sortit et ce qu'il vit le fit frissonner...

4 commentaires:

Jozeph a dit…

Hé hé hé, Excellent...

La bande à Bardet a dit…

Merci pour lui... Si vous y voyez des fautes d'orthographe, n'hésitez pas à me le dire pour que j'y remédie...

baz a dit…

Joli coup! J'ai bien une idée sur la suite... mais... non, ce n'est pas mon tour...

La bande à Bardet a dit…

Ben oui moi aussi j'ai une idée, j'ai même failli continuer mais je me suis dit que c'était pas mal de laisser mon tour à ce moment là...

Enregistrer un commentaire