Bienvenue

A la manière des cadavres-exquis, tout en usant de règles adaptées à notre convenance, nous tentons d'écrire ici une histoire à la fois anonyme et multi-voix.

Impossible de vous en faire un résumé, et pour cause...

... nous même ne savons pas tout ceci va nous mener !

jeudi 28 juin 2007

Steve avait vu la gêne de son ami et il avait vu ses doigts tremblants retourner la photo contre la table, face cachée. Sur l’envers du cliché étaient écris ces mots, de la main de Paul. Je t’aime, mon coquin. Par pudeur, pensant imaginer le pire – Paul, avec Bobby ou un autre, à l’une de ces fameuses soirées du mercredi soir, qu’il avait eu du mal à comprendre en voyant les affiches un peu vieillies de la rue Keller – il avait préféré éviter tout questionnement.

Un silence s’installa. Changement de musique dans le bar, douces notes de pop léchée.

Steve se perdit dans ses pensées, revenant à l’époque où avec Paul, ils s’échangeaient et se partageaient les conquêtes féminines à l’arrière des taxis en revenant de soirées très arrosées. Il n’y a pas si longtemps ! Puis, étaient venues les pertes de mémoires récurrentes, les soirées dont il ne se souvenait absolument rien, attribuées à sa trop forte consommation d’alcool et d’herbe. Il avait dû (provisoirement) s’assagir et s’était brutalement éloigné de la vie des soirées parisiennes, laissant Paul toujours en quête d’expériences nouvelles continuer les découvertes nocturnes.

Paul, pendant ce temps avait refait surface. Il avait vidé son verre, s’était rallumé une gitane, et avait effacé la stupéfaction de son visage. La photo avait disparu. Il coupa Steve dans sa rêverie.

- Bon, j’y vais. Je m’occupe de tout, je vais chercher ton sac et ta tire. Et j’appelle le pote de mon grand père. Euh…File-moi la clef USB, je vais la lui donner.

- Non, je la garde, je vais chercher sur internet. Je lui ferai une copie.

- OK… J’y vais. Bon, il est 16 heure, on se retrouve à 18 heure au plus tard à Alesia. OK ?

- Ouais à toute Paulo. Et merci encore !

En enfilant sa veste, Paul ajouta : Quand même, on est potes, t’aurais pu m’en parler plus tôt ! J’en reviens toujours pas ! Steve, mal à l’aise, compris que Paul parlait de la photo qu’il avait trouvé ce matin dans le sac. Il venait de la lui décrire quand il avait déballé les événements de cette journée dingue. Il lui avait quasiment tout raconté sur les événements photographiés à son insu. A l’époque déjà, il avait voulu se confier mais les flics, et surtout les médias avaient délaissé l’affaire, faute de suspects et d’indices. Il avait alors décidé de tenter d’oublier. Et il avait bizarrement plutôt bien réussi jusqu’à ce qu’il découvre cette photo avec ce visage défiguré sur lequel, lui, Steve Keller, était penché. Je t’aimais tant…Pourquoi est ce que je t’ai…

La porte du bar claqua et Steve vit Paul s’éloigner d’un pas empressé vers le métro. Il le vit fouiller sa poche et sortir son téléphone portable. Il le vit composer un numéro et porter le mobile à son visage et il le vit parler. Il le vit. Mais il n’entendit pas ce que dit Paul.

Allo Sue, c’est Paul… Sally est passée voir ton fils ce matin… Elle est morte…

8 commentaires:

Samouraï a dit…

Alors ça c'est de l'épisode!!
Franchement bluffé par la qualité du texte et par le relancement de l'intrigue: bravo et que l'enquête continue!

baz a dit…

Hmmm... Que va faire Steve? Va-t-il se méfier de son "ami de toujours"? Quel rebondissement! Bravo!

Clairette a dit…

Suspense !
C'est bizarre, j'ai pas reçu le mail prévenant qu'un nouvel épisode avait été posté...
C'est au tour de Pak mais il est en vacances.... ça va être dur d'attendre !

Jozeph a dit…

Héhé, bien vu l'image.
J'aime beaucoup lire vos textes sous les tropiques, les gars !
Bravo pour le suspens en tous cas !

La bande à Bardet a dit…

alors déjà le coup de la bière à moitié vide c'est trop fort... par contre il faut que je reprenne le temps de lire ça calmement parce que je crois que j'ai pas tout compris... c'est que ça devient compliqué cette histoire... au début j'ai cru qu'on écrivait un scénario pour "24" mais là ça devient très lynchien...

mariebou a dit…

je sais pas qui c'est kynch..mais prout!

Clairette a dit…

Marie ce commentaire a première vue étrange est en fait un des meilleurs ! J'espère que tout le monde en aura saisi le sens caché parce qu'il est vraiment très à propos ! Mais bon faut être un peu malin pour comprendre, je suis pas sûre que c'est à la portée de tout le monde... moi en tous cas j'ai pigé ;o) chui maline faut dire !

Samouraï a dit…

Y en a qui cherchent vraiment midi à 14h: ce commentaire est d'une simplicité limpide!
Tout le monde sait que Lynch est une marque de chocolat...et une fois que l'on sait ça, c'est tout bonnement enfantin.

Enregistrer un commentaire