Bienvenue

A la manière des cadavres-exquis, tout en usant de règles adaptées à notre convenance, nous tentons d'écrire ici une histoire à la fois anonyme et multi-voix.

Impossible de vous en faire un résumé, et pour cause...

... nous même ne savons pas tout ceci va nous mener !

mercredi 20 juin 2007

Cela faisait bien 5 ans qu'il n'avait pas profité d'une telle grasse matinée. En fait depuis son embauche en tant que courtier en bourse à la Société Générale...

Son réveil indiquait 14h04. Il était seul dans son lit mais il pouvait entendre l'eau couler dans la salle de bains. Il s'étira. Son corps était courbatu après la « nuit mémorable » qu'il venait de passer.

Hier soir (enfin plutôt tôt ce matin...), il avait raccompagné Steve qui était encore une fois pire que pire. Bien qu'étant son meilleur ami depuis plus de 10 ans, le penchant excessif de Steve pour l'alcool commençait sérieusement à l'agacer.

Malgré tout, cette fois-ci, la corvée de taxi s’était transformée en aubaine. En effet, après avoir bordé son ami, Paul avait regagné sa voiture. Un bel éphèbe prénommé Sergueï, ce qu’il apprît bien plus tard dans la nuit, s’était alors planté devant lui. Après quelques banalités d’usage, Paul avait invité le charmant inconnu à venir boire un verre chez lui. Il se remémorait avec délectation le reste de la nuit lorsque Sergueï sortit de la salle de bains.
« Béni soit cet alcoolo de Steve », murmura Paul en admirant le corps nu du jeune russe. Il se leva d’un bond et alla allumer sa machine Nespresso posée sur le bar.

« Tu voudrais bien me préparer un Ristretto pendant que je me douche ? »
« Da, bien sûr... » répondit Sergueï.

Paul pénétra dans la salle de bains, entra dans la douche, ouvrit le robinet d’eau froide et se plaça sous le jet puissant. Il se savonna énergiquement avec son gel douche mentholé, puis se rinça tout aussi énergiquement. Après s’être séché et habillé, il se rasa consciencieusement et considéra qu’il était enfin prêt à affronter une nouvelle journée.

De retour dans la chambre, Sergueï avait disparu. Il pivota rapidement sur lui-même pour examiner tous les recoins de son petit 2 pièces. Plus de Sergueï...
Une légère déception lui noua la gorge, déception plus sexuelle que sentimentale, s’avoua-t-il immédiatement. Il avait d’ailleurs maintenant l’habitude de ce genre de relations qui ne duraient jamais plus d’une nuit. Il fut malgré tout content de trouver un petit mot sur le bar à côté de son Ristretto fraîchement préparé : « Désolé, mais je dois partir...».

Tout en buvant son café, Paul alluma son téléphone portable et consulta sa messagerie vocale. Mlle Orange lui annonça alors de sa douce voix : « Vous avez un nouveau message. Reçu aujourd’hui à 11h48 » et ce fut Steve qui prit alors la parole. Il paraissait effrayé et parlait extrêmement vite. En substance, il lui demandait de le retrouver à 15 heures à l’endroit où ils avaient l’habitude de sécher les cours de philo.

Malgré l’inquiétude évidente de son ami, il ne put s’empêcher de sourire à l’évocation de leur ancien lieu de pèlerinage, le « Keller’s Club ». Que de bons moments avaient-ils passés là ! Cependant, ce que Steve ignorait, c’est que Paul continuait à fréquenter les salons privés de ce club, spécialement depuis qu’il avait changé de propriétaires voilà 3 ans maintenant et était devenu un des hauts lieux coquins (et même plus que ça...) de la nuit parisienne.

Un coup d’œil à sa montre l’extirpa de ses rêveries et l’encouragea à se préparer. Il ne lui restait qu’une vingtaine de minutes pour rejoindre Steve.

Il attrapa ses clés et son portefeuille. Il remarqua sans y prêter une grande attention que son portefeuille n’était pas rangé à sa place habituelle. Il mit cette incohérence sur le compte de son empressement à se déshabiller de la veille...

Il sortit de chez lui, claqua la porte et partit rejoindre son ami qui apparemment s’était fourré « dans une belle merde ».

12 commentaires:

Jozeph a dit…

Magnifique ! Le recit se professionnalise a vue d'oeil ! Ca le fait bien !
(Ce petit gel douche me rappelle quelque chose, mais quoi ?)

Samouraï a dit…

Ca fait du bien de changer de lieu et de personnage le temps d'un chapitre. Moi j'aime beaucoup. Pour être "pire que pire", Steve se serait-il bourré la gueule au Chum'up?...

baz a dit…

Quelle claque ! Quel talent! Dis moi Yo? Tu devrais penser sérieusement à faire comme bon nombre de profs qui passent leur (mi-)temps libre à écrire et publier des romans?

Encore de nouvelles pistes à explorer, ça promet!

La bande à Bardet a dit…

Très bien, j'aime beaucoup l'idée de cette rencontre impromptue avec ce jeune Sergueï...

Steve est vraiment dans une belle merde...

La bande à Bardet a dit…

T'as vu Baz on a posté à la même heure !

baz a dit…

Ouais! C'est marrant! En tout cas, t'as bien raison, Steve est dans la merde... il va pas tarder à se retrouver dans un bordel gay de la capitale...

La bande à Bardet a dit…

Tu as plus de 18 ans et tu veux plus d'infos sur le Keller's Club ?

Jozeph a dit…

J'espere juste que ca va pas inciter PakdeKro a deraper... Si on doit installer une page d'accueil ou on doit certifier qu'on a 18 ans pour lire la suite...

Samouraï a dit…

Surtout que la photo de Yo est limite: on sait pas trop où ce tube de gel douche a traîné finalement...

MarieBou a dit…

C'est quoi cette histoire de "petit gel douche qui me rappelle quelque chose, mais quoi" ? Alors les filles, on rigole bien sous la douche au Touch ? Ce chapitre est mieux que mieux, bravo Yo, j'apprécie le petit changement de narrateur, quel tour de foce littéraire !

La bande à Bardet a dit…

Avis aux amateurs et aux amatrices, ce soir sur Vente Privée, il y a une soirée spéciale Paul...

Clairette a dit…

Détail important Marie : le gel douche est mentholé... Je crois qu'en effet il se passe pas mal de choses sous les douches au touch. Attendons les prochains épisodes pour en savoir plus ! J'adore tous les petits clins d'oeil des différents récits et surtout, quelle aubaine ce keller's club ! Bien joué Vincent ! (Yo était en transe quand il a découvert qu'il existait vraiment...et quel genre de club c'était !) La vente spéciale Paul n'a lieu qu'entre 22h et 7h... je me demande bien pourquoi.

Enregistrer un commentaire